Eazy Islam

pratique et pacifique, tel qu’il est … naturellement

Sourate Al Ikhlaas

Sourate Al Ikhlaas (allégeance)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.  بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ En fait, il faut supposer l’existence d’un verbe rattaché à la lettre بِ, dans le mot بِسْمِ. Ce verbe peut être par exemple : je lis, c’est-à-dire que la phrase : Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux serait plutôt : je lis Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, ou bien : je commence Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, ou bien je mange Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, etc. ceci dépend du contexte dans lequel se trouve la phrase. En fait, ce verbe a été caché pour permettre à cette phrase de débuter chaque chose importante, comme c’est dit dans le hadith. Pour le coran, c’est autre chose puisque c’est un verset qui est à part et qui sert à séparer entre les sourah, sauf Attawbah qui est considérée comme la suite d’Al Anfaal. Dans notre cas de figure, le plus général pour بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ c’est de supposer qu’on va lire la sourah d’allégeance, et sa signification serait donc : je lis au nom d’Allah (nom propre de la vraie divinité) le Tout Miséricordieux (sa miséricorde a atteint tout ce dont il a besoin), le Très Miséricordieux (spécialement pour les croyants). 

(قُلْ) Dis ; Ô Mohammad aux Koraïchites qui t’ont demandé l’arbre généalogique de ton Seigneur

(هُوَ) c’est

(اللَّهُ) Allah, que vous connaissez bien, et que je n’ai pas à vous le définir, puisqu’il sait par ailleurs qu’ils adoraient leurs statues justement pour les rapprocher d’Allah, comme c’est dans le verset :

مَا نَعْبُدُهُمْ إِلا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَى

39/3 : Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent d’Allah.

(أَحَدٌ) l’Unique qui n’a pas d’égal, ni d’adverse, ni de comparable, ni quoi que ce soit, l’unique dans tous les sens. A remarquer que beaucoup de gens disent que l’adverse (DiDD) d’Allah est le chayTan, mais cela c’est faux, chaytan est l’ennemi d’Allah, mais non son adverse, car on ne peut rien mettre en face d’Allah, il est tout simplement unique en tout.

(اللَّهُ) Allah que vous connaissez bien

(الصَّمَدُ) le Maître, dont tout a besoin de Lui alors qu’Il n’a besoin de personne

(لَمْ يَلِدْ) n’a jamais engendré (d’enfants)

(وَلَمْ يُولَدْ) et n’a jamais été engendré.

Cette sourah est considérée comme le tiers du coran, et a beaucoup d’autres vertus, du fait qu’elle parle des attributs d’Allah, c’est même la définition d’Allah et sa connaissance constitue bien le tiers du coran comme on l’a vu dans la fatiHah, qui est constituée de trois volets principaux, et que la connaissance d’Allah en faisait bien un, ce qui correspond bien au tiers du coran.

(وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُوًا أَحَدٌ) et personne ne peut Lui être semblable ou comparable.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Josue
| Passion Templiers
| AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08